Province de Luxembourg

Une institution proche et partenaire

Citoyens

Info santé#2 I L'alcool, un ami durant le confinement ?

En cette période de confinement durant laquelle la notion de temps est mise à mal, boire un verre d'alcool peut être un moyen pour lutter contre l'angoisse, pour se changer les idées, pour se détendre, ainsi que pour partager un moment convivial avec ses proches lors d'apéros virtuels. 

Restez toutefois vigilant ! En effet, un des problèmes posés par l'alcool « version confinement » est la difficulté d'en contrôler sa consommation. Celle-ci peut alors rapidement devenir excessive et exposer le consommateur à une série de risques : l'ivresse, les risques pour la santé (problèmes cardiovasculaires, risques de cancer, troubles psychiques...), les accidents domestiques, les violences intra familiales ainsi que la baisse de vigilance pour respecter les gestes barrières. De plus, la surconsommation d'alcool pourrait affaiblir l'immunité, élément essentiel pour combattre les virus notamment.

En période de confinement, les repères de consommation du Conseil Supérieur de la Santé (avis N°9438, mai 2018) sont plus que jamais d'actualité :

  • Limiter sa consommation d'alcool, car toute consommation d'alcool a un impact sur la santé ;

  • Ne pas boire plus de 10 unités standards d'alcool par semaine (une unité standard correspond 10 gr d'alcool pur donc à un verre standard servi dans un établissement public), à répartir sur plusieurs jours ;

  • Prévoir plusieurs jours dans la semaine sans alcool ;

  • Ne pas consommer d'alcool avant 18 ans ;

  • Pour les femmes enceintes, celles qui souhaitent le devenir et les femmes qui allaitent, il est recommandé de ne pas boire de boissons alcoolisées.

Par ailleurs, afin de réduire les risques de transmission du virus, il convient aussi de ne pas partager les verres, bouteilles ou cannettes avec d'autres personnes.

Quelques alternatives pour limiter sa consommation d'alcool :

Chercher d'autres sources de plaisir (jeux de société, balades, cuisine...) en les adaptant au contexte et aux restrictions actuels ;

Proposer des apéros non alcoolisés ;

Faire jouer son imagination et dénicher des recettes de cocktails... sans alcool ;

Alterner des boissons avec et sans alcool ;

Éviter de monter crescendo dans sa consommation en tenant un agenda de consommation pour prendre conscience de sa consommation et pouvoir ainsi la contrôler ;

Se fixer un ou plusieurs jours par semaine sans bière, vin ou autre.

Si vous rencontrez des problèmes avec votre consommation alcool, ne restez pas seul, parlez-en à vos proches et à votre médecin.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre Cahier Santé n°15 : « L'alcool sans bémol ! ».

Contact
Service
Observatoire de la Santé
Adresse
Rue du Carmel, 1
Code postal
6900
Localité
MARLOIE
Téléphone
084/31.05.05