Province de Luxembourg

Une institution proche et partenaire

Cadastre et comptabilité énergétique

La Province de Luxembourg suit de près l'évolution des consommations énergétiques dans son parc de bâtiments !

Compteur fioulA l'issue des visites et sur base du relevé des équipements dans chacun des 87 bâtiments que compte l'Institution provinciale, un marché public est lancé au cours du dernier trimestre 2009 de façon à équiper l'ensemble des chaudières mazout (49) d'un compteur volumétrique, afin d'une part, d'éviter les grosses approximations liées aux relevés sur les cuves ou à partir des factures et, d'autre part, de faciliter considérablement le travail de relevé des correspondants énergie.

Enfin, fin 2009, à la demande de la Cellule DD, le service informatique développe un espace partagé sur le réseau provincial avec des accès spécifiques pour chaque correspondant énergie afin de lui permettre d'encoder tous ses relevés de consommation directement. De cette manière, tout est encodé automatiquement et directement visualisable sur le réseau par les techniciens en charge du suivi au jour le jour.

Grâce à la concrétisation de cette stratégie dès début 2010, le suivi énergétique est un vrai succès : grande précision, systématisation des relevés,... Cette rigueur a déjà conduit à plusieurs constats et améliorations notamment au niveau de la régulation des installations de chauffage.Régulateur

Au cours du second semestre 2010, une seconde visite est effectuée dans chaque bâtiment afin d'accroître l'efficacité de la démarche sur le terrain. Ainsi, les agents procèdent à :

  • une détermination des surfaces chauffées des bâtiments pour avoir un indicateur de consommation intéressant par la suite,

  • une vérification et, au besoin, une adaptation du système de régulation des installations de chauffage,

  • un encodage des consommations électriques en Haute Tension à partir des factures mensuelles sur les sites concernés,

  • un repérage d'isolation dans les parois lorsque c'est possible,

  • un « reportage photographique » détaillé essentiellement au niveau des équipements.

Pour une grande majorité des bâtiments, la Cellule DD dispose désormais d'une ou deux années de consommation grâce aux relevés effectués. Tout ce processus nous permet pour chaque bâtiment :

  • d'avoir une vue complète sur l'ensemble de ses équipements techniques ;

  • de visualiser l'évolution de ses consommations (chauffage, électricité, eau) ;

  • de prioriser les interventions en termes de travaux et/ou de réglages (isolation, remplacement de chaudières, châssis, programmation correcte de la régulation,...) ;

  • d'établir sa propre « signature énergétique » afin de détecter d'éventuelles dérives de consommations de chauffage les années suivantes ;

  • de déterminer grosso modo son potentiel d'économies d'énergie et pouvoir ainsi se fixer des objectifs à court, moyen voire long terme ;

  • de détecter d'éventuelles erreurs de facturations et d'optimiser l'approvisionnement en combustibles liquides sur base de la connaissance précise des index ;

  • de faciliter l'accès à certains subsides tels que ceux octroyés dans le cadre du programme UREBA.

Evolution chauffage
Signature énergétique

Un rapport de synthèse sur l'état des lieux de la démarche a été rédigé durant le second quadrimestre 2011. Ce dernier a permis de mettre en évidence bon nombre d'investissements prioritaires à effectuer au cours des prochaines années en matière d'URE. En outre, le volet sensibilisation du personnel provincial, jusqu'ici encore inexploité, y a été abordé en préalable à une action concrète. Le rapport a fait l'objet d'une approbation collégiale en octobre 2011.

Contact
Service
Cellule Développement durable
Adresse
Grand'Rue, 1
Code postal
6800
Localité
Libramont
Téléphone
063/21.27.61